LAURENT MOURGUET, SALTIMBANQUE

2019 11 mourguet

d’après le roman de Bernard Frangin « Guignol, le roman d’un saltimbanque », avec l’accord écrit de l’auteur (en 2000 avant son décès)

Écriture et adaptation de Gilles Champion (35eme mise en scène)

86eme production du THEATRE PARTS CŒUR-Cmcas de Lyon

Création du 26 novembre au 1er décembre 2019 le Karbone- mjc montplaisir

1ere reprise Musée Gadagne le samedi 14 décembre 2019 après midi  

Durée jouée de 1 h 40

Résumé : Laurent épouse Jeanne en 1788 et traversent ensemble des événements historiques dans leur bonne ville de Lyon, pendant plus de 50 ans. Canut, Laurent abandonne la Canuserie et devient saltimbanque, amusant petits et grands dans les foires et les fêtes.

On vit comment Gnafron, puis Guignol et enfin Madelon, émergent dans son esprit, sous la forme de ces morceaux de bois de tilleul.

On ressent l’adhésion du peuple de Lyon à ses canevas impertinents, on devine le fantastique destin des créations de Laurent et c’est justice de le resituer vivant, dans la chaine d’union qui part de Rabelais, en passant par Molière et la Belle Cordière, pour arriver dans le théâtre contemporain.

Personnages : Laurent, le père Thomas et Jeanne sont des personnages réels, qu’il convient de respecter au mieux. Tous les autres personnages, réels ou inventés, sont bien ancrés dans la vie concrète et interprétés par une équipe de comédiens.

Objectifs : Dans le cadre du Patrimoine immatériel de Lyon, il s'agit de faire découvrir la vie et l'oeuvre de Laurent Mourguet, le créateur de Guignol et de le resituer comme un véritable artiste.

Elle vise à unir les générations de spectateurs, adultes et la jeunes.

Une attention particulière est portée à faire partager ce spectacle populaire avec les jeunes, via le réseau des collèges et lycées.

Elle vise à unir les générations de spectateurs, adultes et la jeunesse.

Une attention particulière est portée à faire partager ce spectacle populaire avec les jeunes, via le réseau des collèges et lycées.

 

LA MOTIVATION de l’adaptateur-metteur en scène.

Lorsque j’ai lu ce roman il y a quelques années, j’ai tout de suite été frappé par la qualité des dialogues. J’ai alors pensé qu’un scénariste audacieux ne manquerait pas de remarquer ce roman qui bénéficiait d’une large couverture médiatique par LE PROGRES de Lyon et qu’un télé film ne manquerait pas de sortir. Et puis, rien.

Armé de l’audace donné par la mise en route du processus de création d’un spectacle sur Jean Moulin, une création complète sur ma demande de l’auteur Jean Paul Alègre, j’ai alors approché d’autres auteurs pour leur présenter ce roman. C’est Robert Poudérou qui a accroché et accepté de travailler sur une adaptation théâtrale. Il ne me restait plus qu’à rencontrer l’auteur Bernard Frangin, ce journaliste dont les articles du PROGRES avaient enflammé mon imagination de jeune lecteur dans ma campagne.

Nous nous sommes vus le lundi 23 Octobre 2000, autour d’un apéro d’un bistrot de sa chère Croix Rousse. Crinière blanche, 74 ans, Bernard et moi avons tout de suite sympathisé, nos idées et opinions se recoupant sur de nombreux plans. Et déjà nous échafaudions des projets de représentations pour 2003, peut-être posthume pour l’auteur me dit-il de son air rusé de gone digne héritier de Laurent Mourguet.

A moi pensais-je alors, de tout faire pour mener ce projet à terme.

La réponse de Bernard Frangin : 

« Cher ami,

J’ai été très touché par votre proposition et je vous en remercie.

Je vous donne par la présente mon accord de principe pour que vous réalisiez une adaptation théâtrale de mon livre LE ROMAN D’UN SALTIMBANQUE.

.....Je suivrai ave intérêt l’évolution de ce projet et je vous prie de croire à mes sentiments les plus cordiaux.

 Lyon, le 23 Octobre 2000.

 Bernard Frangin, 3, Boulevard de la Croix Rousse, 69004 Lyon. »

Bernard Frangin était Chevalier des Arts et des Lettres depuis 1995, il est décédé en avril 2001. Le projet initial est alors abandonné. 

Depuis 2001, je cherchais un auteur pour faire cette adaptation, mais sans succès, l'ayant proposé à plusieurs. Je décidais donc en 2018 de la faire moi-même.

Gérard Truchet, Président des Amis de Lyon et de Guignol, voir http://www.amisdelyonetguignol.com/pages/quelques-bons-gones/aujourd-hui.html, a été le premier lecteur du texte et a bien apprécié.

Ensemble, nous voulons inscrire ce projet dans le cadre des 250 ANS DE LA NAISSANCE DE LAURENT MOURGUET en 2019.

2019 anniversaire 250 ans Mourguet 1

2019 anniversaire 250 ans Mourguet 2

 

2019 anniversaire 250 ans Mourguet 3

LE COMITE DE  PARRAINAGE apporte sa caution morale à la réalisation du projet,

Sous le patronage de Gérard Truchet, Président des Amis de Lyon et de Guignol,

2019 11 asso amis guigno

Alègre Jean-Paul, auteur de théâtre, ancien Président des EAT (Ecrivains Associés du Théâtre) et de la Fondation Paul Milliet (qui soutient chaque année une trentaine d’auteurs en difficulté) : « j’'accepte avec plaisir de soutenir ton travail. « J'ai parcouru, avant une lecture plus approfondie, cela me semble très efficace, didactique et théâtral à la fois, tout à fait dans l'esprit de ce que tu sais si bien faire, et il y a un côté touchant à découvrir la vie de ce qui est une base du théâtre de tous les temps... en lignée de l'ensemble de ton action théâtrale : témoignage, amour du spectacle vivant, humanisme ! »

Bruyas Jacques, auteur de théâtre et écrivain, président de l'UERA (Union des Ecrivains de Rhône alpes-Auvergne) : « J'ai très bien connu Bernard Frangin, comme grand frère, un de mes boss dans la presse et excellent copain de lettres, de mâchons, d'extravagances et outrances de tous bords que nous osions faire lorsque nous étions jeunes...Hélas il nous a nous quitté alors qu'il avait encore tant à nous transmettre...Merci de le faire revivre »

Cercle philosophique Les Canuts et les Amis de UNION ET LIBERTE,

Dubost Frédéric, auteur de théâtre et comédien : « C'est bien sûr un grand oui à ta demande ! C'est un beau projet et c'est un honneur d'y être modestement associé ! »

Frangin Didier et Laurence : « Gilles Champion a fait là une adaptation fidèle du Roman d’un Saltimbanque écrit par notre père en 1993. On y retrouve la verve, l’impertinence du Guignol, mais aussi toute la tendresse qu’il avait pour Mourguet et ses personnages. Merci de faire revivre les uns et les autres. Rendez-vous à l’automne sur les estrades. » 

Jadot Bernard, journaliste, auteur de théâtre et écrivain, comédien : « Très beau projet, très belle idée. Et puis le "Bernard Frangin" fut mon parrain au Progrès il y a trente ans, sa fille Laurence est venue me voir en Avignon cet été. Des retrouvailles après tant d'années. Bien sûr que je suis ok, bien sûr que je suis avec vous, bien sûr que j'ai hâte de voir cela »

Jouvet Frédéric, Président du TRANCANOIR (théâtre Vieux Lyon),

Meney Régis, auteur de théâtre,

Pitinzano Grégory, webmaster de la page facebook Collection Guignol,

Strèble Daniel, directeur du théâtre Guignol Croix-Rousse, comédien et doyen des marionnettistes de Lyon,

Toriel Raphael, auteur de théâtre et écrivain,

Triolet Stéphane, administrateur de production de la Cie M.A pour le Théâtre de Guignol.

Avec le soutien :

Musées Gadagne

LOGO MAM 

Vins de Vienne

 Logo vdv

En partenariat avec RADIO CANUT (Emission SPECTACULAIRE)…. 

Pièce en 16 tableaux et plusieurs intermèdes mimés

Tableau 1 : le mariage

Tableau 2 : le repas de Noce

Tableau 3 : juillet 1789

Tableau 4 : Jacocolombine

Tableau 5 : Le déclic

Tableau 6 : Rencontre avec le père Thomas

Tableau 6 bis : les 400 coups

Tableau 7 : création de gnafron, chez les Mourguet

Tableau 8 : Rêve de Laurent et création de guignol

Tableau 9 : Création de Madelon

Tableau 10 : Scène de l’estaminet

Tableau 11 : rencontre de Mourguet et Josserand

Tableau 12 : La scène du velours volé

Tableau 13 : la victoire des canuts

Tableau 14 :  A vienne

Tableau 15 : La mort de Laurent

LA PRODUCTION

Distribution

Comédien tableau 1, Père Thomas et gnafron, Rabelais : Stéphane De Santis

Comédien tableau 1, Jean Guignol, coryphée, Louis Josserand et voleur gendarme castelet, jeune canut : Valentin Champion

Alberto Paganie, maitre canut, Jean Saussier, Molière : Xavier Languille

Curé, Pétrus, policier 2, Claude de Vienne, san Onofrio : Albert David

Bocuse, tavernier, policier, ouvrier, Marcel Maréchal : Olivier Gros-Chevallier

Mère Benoit, Grand-mère : Hélène

Laurent et guignol : Didier Mélin

Jeanne et fenotte castelet : Josiane Champion-Magne

Léontine et Jules, enfant : Noémie Scriven, Emily Geraud et 2 autres à trouver pour l’alternance

Femmes qui font sauter le pélélé : Hélène, Annie-France, Marilyse, Laure

Coryphée, Rose Mourguet, jeune canuse, Belle Cordiere : Laure Aymard

Gitane, Marceline : Marilyse Rousselle

Poissonnière, mendiante : Marie-Claude Yvernel

Batelière, maman : Annie-France Moiroux

Musicien de vielle à roue : Raynald Cany

Chanson finale composée par Catherine Cheveux.

Costumes : Laurie Granat et lycée DIDEROT (classe costumes)

Coiffures et postiches : Lycée professionnel de la coiffure (place des Terreaux)